Le phénomène météo surprise de 2023 : un événement qui perdure !

03/01/2024 0 Comments

Un revirement climatique imprévu en France

La météorologie de la fin de l’année 2023 et des premiers mois de 2024 est le théâtre d’un retournement spectaculaire : une abondance pluviométrique touchant environ quatre cinquièmes du territoire français se produit, bouleversant tous les pronostics. Alors que l’année avait démarré dans une atmosphère de disette hydrique, un surplus de précipitations s’impose quasiment partout en France, après un été 2022 aux records de sècheresse comparable à ceux de périodes critiques telles que 1976 et 2003. Dans un contexte de progression constante du changement climatique, et avec la menace de voir les biomes méditerranéens se muer en déserts, cette hausse des précipitations défie les projections antérieures des experts en climat.

Fluctuation extrême des réserves aquifères

À l’entame de l’année 2023, la majorité des réserves souterraines d’eau affichaient des niveaux inférieurs à la moyenne. Pourtant, une métamorphose s’opère au fil de l’automne, avec des précipitations dépassant largement les attentes dans la partie nord et ouest de la France, affichant par endroits un surplus allant de 60 à 80 %. Un courant atmosphérique en provenance de l’ouest, probablement influencé par le phénomène El Niño, est venu modifier la dynamique climatique : les bassins aquifères de l’ouest et du nord atteignent un point de saturation. À l’aube de janvier 2024, il est observé que la plénitude hydrique concerne trois quarts des nappes françaises.

Le début d’année 2024 marque donc un contraste frappant par rapport aux périodes antérieures, avec un excédent d’eau notable pour l’immense majorité du territoire, à l’exception du sud-est qui persiste dans un état de sécheresse accrue.

Points saillants du changement climatique

  • Les prévisionnistes étaient préparés à une répétition du scénario sec de 2023.
  • Une pluviométrie inattendue transforme radicalement le paysage hydrique du pays.
  • Les nappes phréatiques du nord et de l’ouest sont rechargées au-delà des prévisions.

Profil hydrique des nappes début 2024

Région Niveau des nappes début 2024
Ouest Saturées
Nord Très élevés
Sud-Est Sécheresse maintenue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *