Tendances météo pour l’hiver 2023-2024 : prévisions et analyses par Météo-Contact

03/01/2024 0 Comments

Projections météorologiques pour l’hiver 2023-2024 selon Météo-Contact

À l’approche de la saison hivernale 2023-2024, l’équipe de Météo-Contact a compilé les données les plus à jour pour offrir un aperçu des conditions météorologiques à prévoir. Décortiquons les indicateurs clés pour savoir si nous devrions sortir nos écharpes ou plutôt nos parapluies.

Prédominance d’un climat pluvieux et perturbé

Dès le début de la saison froide, le mois de décembre pourrait être marqué par des épisodes pluvieux légèrement au-dessus des moyennes saisonnières, notamment dans les régions de l’ouest. Par contre, le pourtour méditerranéen jouirait de conditions moins arrosées. Pour janvier et février, les modèles anticipent un renforcement de cette tendance humide sur la majorité du territoire hexagonal, exception faite du sud-est qui bénéficierait de périodes plus sèches. Cette situation pourrait nourrir les nappes phréatiques mais exige une vigilance accrue pour la gestion des cours d’eau.

Une saison hivernale sous l’emprise de la douceur ?

Le thermomètre afficherait des valeurs clémentes, avec une anomalie positive avoisinant le 1°C comparativement aux normales de saison. Au fur et à mesure que l’hiver progresse, la clarté des prévisions s’estompe, mais la tendance générale penche vers un maintien de températures douces. L’écart avec les normales saisonnières se réduirait légèrement selon l’ECMWF, mais les dernières mises à jour pencheraient encore du côté d’un hiver clément. La possibilité d’un hiver rigoureux est donc peu probable.

Les outils de prévision de Météo-Contact

L’élaboration des tendances saisonnières s’appuie sur plusieurs outils et méthodologies :

  • Les modèles numériques qui prédisent les variations météorologiques à long terme
  • Les indices météorologiques qui établissent des liens entre différents phénomènes atmosphériques
  • Les statistiques qui calculent la probabilité de récurrence d’anomalies basées sur l’historique météorologique

Les modèles numériques et leur fiabilité

Météo-Contact s’appuie sur une gamme diversifiée de quatre modèles numériques de pointe :

  1. CFS v2 de la NOAA américaine
  2. CGCM de l’agence japonaise JMA
  3. MFS de l’agence européenne ECMWF
  4. IRI en collaboration avec la NOAA

Ceux-ci servent de fondement pour corréler nos analyses prévisionnelles avec les données projetées, cherchant à atteindre une prévision cohérente.

Influence des indices sur la prévision saisonnière

Chez Météo-Contact, l’attention est portée sur les indices majeurs qui affectent directement ou indirectement la météorologie européenne. Une fois interconnectés correctement, ces indices permettent d’identifier des tendances et des anomalies possibles pour l’ensemble de l’hiver.

Le rôle indécis de l’activité solaire

L’influence de l’activité solaire demeure incertaine en cette période de cycle solaire 25. Les interrelations entre cette activité et les phénomènes météorologiques sont complexes et encore plus indéfinissables avec l’introduction du réchauffement climatique et des événements comme El Niño. Cela rend toute prévision basée exclusivement sur l’activité solaire hautement spéculative.

Si vous trouvez ces informations utiles, n’hésitez pas à les partager avec votre entourage via les réseaux sociaux en cliquant ci-dessous !

Dernière actualisation : Vendredi 01 décembre 2023 à 22:04:18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *